jeudi 11 janvier 2018

Vu dans la Nouvelle République


La présentation du bilan annuel de l'action municipale relative à l'environnement par L.Bourdin, maire adjoint, et la commission développement durable ( Delphine Raguin et Chrystelle Barreau , conseillère municipales sur la photo).


Article et photos NR-S.Nivelle


La synthèse du rapport présenté au conseil municipal :

Cliquer sur les images pour les agrandir .

2 commentaires:

Perault Francis a dit…

A propos des sentiers pédestres pourquoi les laisser disparaître petit à petit comme par exemple derrière la salle Oesia et au bord de la Perrée ?
Francis Perault

Ville de Notre Dame d'Oé a dit…

Vous évoquez sans doute le rétrécissement de certains sentiers gagnés par l'herbe au fil du temps .Comme évoqué sur le blog en 2017 l'obligation du zéro-photo contraint à ne plus appliquer de désherbants chimiques créant un surcroît d'activité pour les services auquel toutes les communes sont confrontées .L'adaptation à ces nouvelles directives nécessitera un peu de temps pour apporter les bonnes solutions techniques.
En 2017 les services espaces verts municipaux ont concentré leurs efforts sur les élagages et débroussaillages des rives de la Pérrée , du gymnase ( où ils ont réalisé une clôture pour assurer la protection), du bassin de rétention et des haies bordant la voie d’accès. Ils ont rétabli un chemin entre le parking et la Pérrée de largeur plus conséquente en utilisant des bâches de protection sous le revêtement , ce qui n'était sans doute pas le cas dans un passé plus lointain . Un des ponts de la Pérrée a été totalement refait .
En 2018 il est envisagé de poursuivre ces travaux en réhabilitant le sentier pédagogique de la Pérrée qui a subi les outrages du temps et du petit vandalisme. Le sentier doit être prolongé sur la rive gauche à l'Ouest de la rue de la Pérrée. Le chemin réalisé entre le gymnase et la Pérrée pourrait être prolongé sur un côté de la rue de la Pérrée jusqu'à la rue de la Saintrie . Les services s'efforcent donc d'améliorer et maintenir ce patrimoine dans un contexte de charge de travail très élevé.