mardi 4 avril 2017

LIbérer les trottoirs !




Aux abords de la maison de retraite, sur les axes les plus fréquentés les personnes avec des poussettes ,en fauteuils roulants demandent que les poubelles soient rentrées après la collecte, que les véhicules stationnent sur la chaussée ...
Une nouvelle campagne de rappel va être engagée avant procès verbaux !

2 commentaires:

cooper a dit…

Bonjour,

Enfin, la municipalité prendrai conscience des problèmes occasionnés par le stationnement "illicite" sur les trottoirs de la commune !!!

Braves Oésiens dormez tranquilles, avant de voir des papillons collés sur le pare brise de vos voitures(ou de vos poubelles) les cygnes de Mazières auront au moins une douzaine de petits.
Bien cordialement.
Y Garry

Ville de Notre Dame d'Oé a dit…

La municipalité n'a pas attendu vos observations pour intervenir sur ce sujet et vos affirmations n'engagent que vous.Les registres de procès verbaux de la police municipale et de la gendarmerie ne sont pas publics . Il vous est donc impossible d'affirmer qu'il n'y a jamais de sanctions sur des comportements dangereux. Ce n'est pas non plus la première fois que des informations sont diffusées sur ce blog, sur les bulletins municipaux, par des campagnes soutenues notamment par le conseil municipal des jeunes. Vous réagissez à chaque fois( et vous seul) avec pour cible privilégiée la municipalité forcément incompétente, avant de mettre en cause les automobilistes concernés . Il vous a été apporté des réponses à plusieurs reprises, ce qui prouve bien que le sujet est abordé.
Le système tout répressif que vous semblez préconiser n'a jamais fait la preuve de son efficacité faute de quoi il y a bien longtemps que le code de la route serait respecté dans ce pays au regard des moyens mis en oeuvre. Les citoyens attendent des réactions intelligentes et de bon sens .
Quels constats:
- la commune est desservie par des axes de circulation très fréquentés ( départementales) où aucun problème de stationnement ne se pose : rue du Vieux Bourg-rue de Couleuvrou- rue de la Martinière-rue des Bévénières-route de Mettray
- des stationnements sur trottoirs ou mi trottoirs (avec bordures basses)constatés dans certains lotissements des années 70.80 où il n'existe aucune place de parking et des chaussées peu larges . Ces secteurs reçoivent des circulations très limitées ( 2 à 3 véhicules heures ).
- des difficultés essentiellement à l'entrée et sortie des écoles durant 10 minutes, et des difficultés ponctuelles ( ex: près de la maison de retraite où des personnes circulent avec des fauteuils roulants).
Ce qui a été fait:
- des campagnes de communication et de verbalisation ( notamment des poids lourds sur les pistes cyclables), de nombreuses formations et sensibilisation à la prévention routière dés l'école ( permis piéton notamment) car les enfants seront les citoyens de demain.
- des aménagements en liaisons douces : rue de la Martinière-réseau interne à l'AFUA de la Noue- impasse de la Laicité en centre bourg- accés à l'école Dolto par une voie sans trafic- dispositifs anti stationnement à proximité des écoles- parkings supplémentaires en cours d'aménagement places Senghor- expérimentation d'un pédi bus pour les élèves-sauvegarde d'un sentier de randonnée homologué au plan départemental ( pas fréquent en zone péri urbaine )-liaison douce vers les Remettières-Grandes Brosses- étude en cours de liaisons douces vers Chanceaux, Parçay et Tours Nord....
Aucun accident corporel n'a été enregistré sur cette commune depuis plus d'une décennie, ce qui justifie que ces actions soient poursuivies.Que se passe t'il dans les communes voisines ?
Comme les comportements sont très longs à faire évoluer c'est la conception urbaine et des déplacements qu'il faut modifier (32 millions de voyages par an sur le tramway que nous avons réalisé dans l'agglo ). La place de la voiture est à repenser. Nous en ferons la preuve dans l'éco quartier en cours d'étude à La Borde .