mercredi 6 juin 2018

Sur les chantiers ....


Travaux programmés prochainement rue de la Martinière visant à améliorer la sécurité et le stationnement .



15 commentaires:

Jean-Luc BEURRIER a dit…

Ces travaux pourraient être aussi l'occasion de déplacer le panneau publicitaire, récemment implanté, qui réduit la visibilité à ce carrefour, dont la configuration est déjà complexe : présence du passage à niveau, végétation envahissante de certains riverains, ...

Jean-Luc BEURRIER

Jean Yves Renault a dit…

Un croquis valant mieux qu'un long discours l'affichage du plan d'aménagement sur le blog sera le bienvenu

Jean Yves Renault a dit…

En complément de mon premier commentaire je partage l'avis de Mr Beurrier quand à la gêne occasionnée par le panneau publicitaire .
Par ailleurs quelle est l'estimation de ces travaux et EXEO promoteur des Demoiselles d'Oé est il mis à contribution financière car ce sont essentiellement les résidents de l'opération qui stationnent sur le domaine public à l'emplacement du cheminement pièton et régulièrements les danseurs fréquentant la salle de danse( les places de stationnements étant toutes occupées ?

Ville de Notre Dame d'Oé a dit…


La convention signée avec l'annonceur pour ces sucettes publicitaires (double face avec plan communal) s’achève en octobre prochain . Elle ne sera peut être pas renouvelée. Une négociation est en cours avec Tours Métropole Val de Loire qui est désormais compétente sur ces équipements dés lors que toutes les voiries lui on été transférées .Il faut donc considérer que ce déplacement sera revu ( avec le nouvel opérateur si ce marché est reconduit).Le déplacement était exigé en tenant compte de demandes contradictoires pour accéder à des places de parkings supplémentaires .

Les opérations d'urbanisme sur ce secteur ont respecté les normes en matière de stationnement.(PLU- règles nationales qui sous l'influence des écologistes demandent à en diminuer le nombre pour encourager les transports collectifs ou doux de préférence à à l'automobile.).
Les participations financières qui pouvaient être exigées pour contribuer au financement de travaux sur le domaine public ont été supprimées par le législateur .Ces promoteurs payent cependant la taxe d'aménagement inscrites au budget général qui contribue à ces investissements .
Comme tout citoyen les habitants et visiteurs de ce quartier ont le droit de stationner sur le domaine public .

Jean Yves Renault a dit…

le Projet Urbain Partenarial (PUP) créé par la loi n° 2009-323 du 25 mars 2009 et codifié aux articles L.332-11-3 et L.332-11-4 du Code de l’urbanisme, qui est une participation d’urbanisme destinée au financement des équipements publics et exigible à l’occasion de la délivrance d’une autorisation d’urbanisme. Sa spécificité est de prendre la forme d’une convention : le PUP est un mécanisme de contractualisation préalable du financement de la réalisation d’équipements publics rendus nécessaires par une opération de construction ou d’aménagement.
A ce jour il est toujours possible de le mettre en oeuvre mais il est trop tard pour les Demoiselles d'Oé. Le problème de stationnement sera également constaté rue des Bevenières lorsque la 2ème tranche sera livrée.
Pas de réponse pour l'estimation des travaux et l'affichage du plan de ce qui va être réalisé rue de la Martinière

Ville de Notre Dame d'Oé a dit…

Nous connaissons parfaitement ces solutions à mettre en oeuvre par la métropole compétente en matière de voirie . Il n'est pas dans les intentions de la métropole de mobiliser ce type de procédure sur tous les projets d'urbanisme de cette nature . Ne sera même pas appliquée par la métropole pour le futur quartier de la Borde.
Pour le reste de la question pouvez vous accepter un petit délai permettant de trouver le support affichable sur ce support informatique ? Dans quelle commune les habitants obtiennent t'ils via un blog actualisé quotidiennement ce type de réponse rapide ?
Rappelons que les travaux seront réalisés par les agents municipaux .

Jean Yves Renault a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jean Yves Renault a dit…

Le plan au format pdf peut être facilement publié sur le blog, la commune en présente régulièrement.Pourquoi pour celui ci ce ne serait pas possible ?
Il n'y a pas d'urgence mais une information des oésiens avant le début des travaux est
souhaitable afin qu'ils puissent faire part de leurs suggestions éventuelles car nous sommes nombreux à emprunter cet axe dont l'aménagement de la partie Ouest pose souvent problèmes lors des croisements.
Même si les travaux sont réalisés en régie les employés communaux auront besoin de ce plan pour travailler correctement.

Michèle DREUX a dit…

Transport en commun ok. Mais comment aller au cinéma, au théâtre, au concert,voir ses amis le soir et le dimanche quand on habite à Notre Dame d'Oé ?

Ville de Notre Dame d'Oé a dit…

Plan: Il n'a pas été indiqué qu'un plan ne serait pas publié .Il vous a simplement été demandé
de laisser le temps nécessaire à adapter les supports au format du blog .Les services techniques municipaux n'ont pas de bureau d'études à votre disposition pour répondre dans l'heure qui suit.
Vous demandez que les habitants soient informés avant les travaux: il semble que ce soit bien l'objectif de cette publication avec un descriptif détaillé. Si vous préférez un plan d'autres personnes préfèrent une explication . L’exigence devient sans limite !!
Si l'information et la concertation ont toujours été de mise dans cette commune, contrairement à beaucoup d'autres ,n'attendez pas que la métropole désormais compétente en terme de voirie lance des concertations sur toute une commune chaque fois qu'il sera prévu de poser quelques bordures de trottoirs supplémentaires sur des axes qui n'en disposaient pas ...et que les riverains demandent .

Ville de Notre Dame d'Oé a dit…

Stationnement et transport en commun :
L'information communiquée précise une tendance nationale (portée par les environnementalistes qui ont fortement influencé des lois récentes (Grenelle- SRU...) à contraindre la circulation automobile et limiter les places de stationnement . Au point ou les élus de la métropole ont du s'opposer à la suppression totale des places de stationnement sur le tracé du tramway.Certains considérant que les riverains n'avaient plus besoin de véhicules. Il n'a pas été indiqué que la municipalité oésienne partageait cette analyse. Elle se doit d'appliquer en revanche la réglementation qui n'impose plus aux promoteurs de réaliser des aires de stationnement supérieures aux normes ( parfois une seule place par logement).
La ville est tout à fait consciente des limites du service offert sur les transports collectifs ( qui était inexistant il y a encore quelque années). Des améliorations ont été apportées au fil du temps .La fréquence a notamment été améliorée lors de la mise en service du tramway. Une aire de covoiturage a également été créée pour encourager l'appui aux personnes sans véhicule et la solidarité.Le gestionnaire du service à savoir Tours Métropole (qui finance plus de 90% du coût réel d'un billet) fait observer que le renforcement des lignes et des horaires impose qu'il y ait des clients et une fréquentation permettant une rentabilité minimum. La tendance ( on le voit avec la SNCF qui pourrait aussi améliorer la desserte de cette commune) n'est pas à l'augmentation des dépenses de service public .On ne peut que le regretter et continuer à défendre ce qui existe .

Jean Yves Renault a dit…

les oésiens et les oésiennes apprécieront, les travaux sont annoncés pour la semaine prochaine et à priori le plan et ses annexes (profil en long,profils en travers ,réseaux) ne sont pas encore finalisés:surprenant !
Je comprends que les services municipaux ne disposent pas de bureau d'études mais rien n'interdit de faire appel à des prestataires extérieurs équipés des logiciels de DAO(dessin assisté par ordinateur)
Par ailleurs vous évoquez la concertation qui est toujours de mise mais avec quels interlocuteurs ?
Vous regrettez régulièrement que les plaintes relatives aux projets soient formulées à postériori mais comment faire autrement en l'absence de réelles informations.

Ville de Notre Dame d'Oé a dit…

Ces procès d'intention vont conduire à cesser tout dialogue pour éviter que chacun perde son temps.
Les plans et la nature des travaux sont connus et les ingénieurs de Tours Métropole n'ont n'ont pas attendu vos bons conseils pour faire le nécessaire . La nécessaire réduction des dépenses publiques ne justifie pas de faire appel à un bureau d'études privé pour poser 50 mètres de bordures de trottoirs. Les petits services municipaux ont su poser des bordures sur toute la rive Sud de cette voie avec le minimum de dépenses. Il en sera de même pour cette portion .
Vous semblez méconnaître les moyens d'ingénierie dont dispose une commune de cette importance et l'impact du transfert de compétence récent sur les voiries.
La concertation a eu lieu avec les riverains et l'association de la Martinière qui les représente .Elle n'avait aucun caractère obligatoire .Comme indiqué précédemment nous ne consulterons pas toute la population sous prétexte que certains habitants passent dans cette rue.
Le coût d'achats des matériaux est fixé à 7000 euros dans le cadre d'un transfert de charge entre budget municipal et budget métropolitain.La dépenses est imputée en budget de fonctionnement .La main d'oeuvre est prise en charge dans les dépenses communales de masse salariale puisque les travaux sont réalisés en régie.
Le format du blog accepté par ce blog pas le pdf.Un plan lisible pour la population sera publié en temps utile .

Jean Yves Renault a dit…

Effectivement tout cela pour 50m de bordures
Il n'y a pas de procès d'intention mais la volonté de comprendre d'où mon opiniâtreté.
Finalement qui réalise les études hier les services municipaux ou Tours Métropole aujour'hui?
Je constate qu'il faut bigrement insister pour obtenir les réponses aux questions.
Donc les travaux portent sur 50m de bordures (longueur non mentionnée ) ,alors le texte laisse penser que la longueur traitée porterait sur 165m entre la fin des bordures côté Ouest et le carrefour avec la rue des Bévénières.
Ce sera mon dernier échange.




Ville de Notre Dame d'Oé a dit…

Il est possible que la longueur à traiter soit de 165 m .Cela ne change rien à la nature du projet qui était clairement expliqué: un trottoir répondant aux normes de largeur et des parkings latéraux .Quelle importance de savoir la longueur précise ? Comme vous le précisez ce sujet ne semblait pas justifier de tels échanges . Sans doute n'aurait il fallu ne rien publier si chaque petit chantier fait l'objet de telles polémiques alors même que les riverains concernés avaient donné leur aval .
La ville publie ces informations en toute transparence . Celui ou celle qui répond sur ce type de blog ( répétons le assez rare dans ce type de communes) ne sont pas des techniciens et doivent se renseigner auprès de leurs collègues. Sachez qu'actuellement le responsable des services techniques, nécessairement polyvalent dans ce type de collectivité, étale du bitume avec ses collègues dans la cour de Cap jeunes et n'est pas disponible pour rechercher un plan en urgence. Le maire adjoint qui a suivi le dossier est en déplacement .
Quant aux études elles étaient autrefois réalisées par les services de la DDE qui venaient en appui des communes .Ce service a disparu et les finances publiques n'ont cessé de diminuer.Seules les communes relativement importantes pouvaient disposer de bureaux d'études . Dans les nôtres le seul cadre B et le maire adjoint se chargeaient de mettre en oeuvre ce type de projets. Ces personnels ont été transférées ou mis à disposition de la métropole qui a désormais compétence sur toutes les voiries, la signalétique, le mobilier urbain, les espaces verts d'alignement .... Il sont notamment mobilisés sur le transfert des voies départementales depuis ce début d'année. L'aval de Tours Métropole est nécessaire sur tout projet ce qui nécessite des concertations entre le niveau local et métropolitain .Les délais sont parfois assez longs .Nous espérons avoir répondu à toutes vos questions .